Le foot au pays des Lions indomptables

ACTUALITE
TANIERE
CHRONIQUES
PORTRAIT
INTERVIEWS
ANCIENNES GLOIRES
 
 
 
 
 
Vous êtes ici > Accueil > Actualit > Tanière > Flaubert Nono: "L'Anafoot ne va pas apporter de solutions au problème, que connaît le football jeune au Cameroun" >  
Flaubert Nono: "L'Anafoot ne va pas apporter de solutions au problème, que connaît le football jeune au Cameroun"
Flaubert Nono: Le manager général de l'école de football Les Brasseries du Cameroun, Jean Flaubert Nono évoque les problématiques du football jeune au pays des champions d'Afrique en titre. Dans une interview accordée à kamerfoot, le spécialiste du football à la base camerounais avoue ne pas croire au pouvoir de l'Académie nationale de football (Anafoot) à régler les problèmes du football jeune dans son pays. Il parle du challenge Gerémi Njitap organisé par l'école de foot, dont il a la charge depuis plus d'une décennie et de nombreux autres sujets. Entretien...

 
Encore un rdv des U15 et U17 c’est un challenge qui devient de plus en plus incontournable finalement ?
 
Pour nous c’est un événement majeur qui est inscrit dans le calendrier de la saison sportive  de nos stagiaires, qui entre dans le cycle   des  trois tournois majeurs que nous sponsorisons comme c’est le cas avec celui de Limbé en décembre, et  les Easter cup en avril, donc le Challenge Njitap est celui qui clôture notre saison sportive .
 
L’année dernière l’ EFBC l'académie Jules Augustin Binya ont remporté le challenge chez les U17 et U15, pour vous c'est des bons champions    ?
 
Il ne faut jamais minimiser leur performance ce n’est jamais facile de remporter un tournoi, faut savoir que c’est  8 équipes engagées et que une victoire au bout pour une équipe dans sa catégorie signifie qu’elle a bravé beaucoup d’étapes. Donc je crois que c’est mérité, bon maintenant ce ne sont peut être pas les meilleurs formations dans l’absolu, mais à l’instant T, et à un certain moment donné elles ont bien mérité leur victoire ces deux formations  je pense.
 
Combien d’équipes le comité d’organisation entend  il inviter  cette année dans les deux catégories ? 

Nous invitons 8 équipes par catégorie, pour un total de 16 .C’est un format qui nous convient bien, et cela nous permet de concentrer tout le monde sur un seul site par semaine à raison de trois matchs par poule, et puis deux journées à la phase finale, nous jouons le matin et dans l’après midi donc pour nous c’est bien comme ça, les enfants venus des différentes régions du Cameroun s’épanouissent bien et c’est le plus important je crois.
 
C’est quand même énorme, quelles sont les mesures qui seront prises sur le plan infrastructure et surtout de l’hébergement, mais aussi l’assurance des enfants ?   
      
Toutes les compétitions que l’école de football des brasseries du Cameroun organise sont couvertes par une assurance, c’est la moindre des choses rassurez vous. Maintenant pour ce qui est du site de jeu, comme c’est la saison des pluies, nous ne voulons pas trop abîmer la pelouse de l’EFBC c’est pourquoi elle va seulement accueillir les matchs des demi finales pour les deux catégories, les matchs de poule vont se disputer au stade Camrail sur un seul site, contrairement aux années précédentes ou les enfants jouaient au stade Cicam et Mbappe Lepe.Donc pour me résumer, le challenge Njitap va se jouer au stade Camrail et sur les installations de l’EFBC cette année.
 
C’est quoi les objectifs  finaux de ce tournoi que vous organisez depuis plusieurs années   ?
           
Les objectifs sont toujours les mêmes, faire jouer les enfants. D’ailleurs c’est notre premier objectif ici, si vous regardez bien vous verrez que sur notre calendrier d’activité nous faisons tout pour qu’ils se regroupe au moins tous les trois mois, c’est pourquoi je vous ai parlé plus haut des deux précédents tournois que nous tenons ,celui de Limbé en Décembre, et Easter cup en Avril enfin le challenge Njitap.Vous voyez bien que tout cela concoure à nous permettre à fixer des rdv dans l’année, enfin que les jeunes pensionnaires de l’EFBC et les autres des différentes écoles de football et centre de formation se retrouvent. Mais je ne cesserai de le dire, les tournois ne sont pas la compétition, ils encadrent tout simplement la compétition qui doit être le championnat de football des jeunes, c’est comme ça que ça se passe partout, et je pense que c’est comme ça que cela devrait se passer au Cameroun, car dites vous bien que le but aussi de ces tournois c’est de combler les périodes creuses pendant les congés ou les vacances.
 
Qu’est ce qui peut donc expliquer que la fédération  n’arrive pas à organiser   un championnat national  de football jeune digne de ce nom au Cameroun ?

D'abord faut que vous le sachiez le championnat de football jeune que la fécafoot devrait organiser ne peut  pas être national comme c’est par exemple le cas avec ce que la Ligue organise pour la simple raison que  les distances sont très  longues, imaginez un match « Efbc » contre les juniors de coton de Garoua,vous imaginez le coup en terme de locomotion, hébergement et nutrition ?C’est énorme .Ensuite c’est les enfants scolarisés ça veut dire qu’ils vont à l’école en semaine et sont libres les weekend, donc vous ne pouvez pas leur faire jouer un match par exemple le mardi ou jeudi, c’est pas logique ils vont perdre les cours. Donc un championnat de jeunes au Cameroun ne peut être qu’en différents phases au niveau départemental, régional et enfin regrouper les meilleurs de ces régions pour un tournoi national afin de sortir les meilleurs des meilleurs ,pour extirper le champion national .C’est le seul moyen pour éviter de saper l’éducation de nos enfants, mais aussi éviter des dépenses aux promoteurs des écoles de football et autres centres de formation, mais aussi à la fédération qui est appelée à s’investir financièrement pour assurer l’organisation du dit championnat.
 
Peut être aussi que la solution c’est la mise sur pied de la ligue spécialisée de football jeunes ?

Ligue spécialisée ou pas, même si c’est dans le cadre d’une commission, il y a une responsabilité, celui de mettre en place ces championnats, bon maintenant ensuite l’habillage c’est autre chose si on décide de centraliser ou de décentraliser. Un championnat des jeunes c’est le résultat d’une volonté, rien de plus et après vous vous donnez les moyens de votre politique voila.
 
Un peu comme c’est le cas chez vous à l’EFBC ?

Oui, nous avons la volonté de faire jouer les jeunes, pour nous c’est un moyen d’évaluer nos stagiaires et de les mettre en situation c’est comme ça si non personne ne saura jamais s’ils sont bons ou pas, s’ils progressent ou pas, un peu comme à l’école ordinaire le professeur dispense les cours à ces élèves, et après il fait une évaluation pour jauger le niveau de ces élèves, et après ceux-ci vont affronter les examens c’est exactement comme ça que nous fonctionnons.
 
Nous pensions vous voir à Yaoundé pour apporter votre contribution à la mise sur pied de la ligue spécialisée de football jeune, même l’élection a échoué.

Non, je n’ai pas été associé aux débats.
 
N'est ce pas paradoxal  ?

C’est vous qui posez les questions.Je ne sais pas.
 
Oui, la question je vous la pose, pourquoi n’aviez vous pas été convié ?

Ecoutez, nous prenons acte et nous continuons  à travailler c’est tout!
 
(D’accord). Un mot sur l’académie national de football, vous êtes de ceux qui pensent que c’est la solution des problèmes que connaisse le football jeune au Cameroun ?

Ecoutez, je vais être très claire avec vous, quand vous regardez les missions de l’Anafoot (heuuuu) c’est claire qu'elle ne va pas apporter les solutions aux problèmes  que ce football connait au Cameroun faut pas que les gens se méprennent. L’un des objectifs de l’Anafoot c’est la formation des jeunes footballeurs, donc en un mot c’est une structure de formation comme les autres structures de formations qui existent déjà au pays voila mais est ce pour autant que les problèmes liés au football jeune n’existent pas ? les autres missions sont peut être importantes, mais je ne pense pas que l’Anafoot va sauver le football jeune Camerounais par exemple  organiser le championnat des jeunes une mission qui dévolue  à la fécafoot qui ne le fait pas malheureusement .L’Anafoot est  un outil de développement du football jeune, maintenant il va falloir mettre beaucoup de choses dans son contenu, car pour le moment c’est une coquille vide à mon sens, et surtout bien ressortir le distinguo entre elle et la Dtn (direction technique nationale) afin qu’il n’y ait point de confusion de mission assignée, comme la formation des encadreurs, des formateurs etc.
 
Pourtant beaucoup disent le contraire, ils comparent même déjà l’Anafoot à Clairefontaine en France. Pour vous c’est oser ?


(Rire).Oui je peux comprendre certaines réactions, mais en faite c’est parce que les gens ne savent pas de quoi il est question ?En France Clairefontaine n’est qu’une académie un centre de préformation parmi tant d’autres qui existent déjà sur le territoire,bon au Cameroun les gens parlent de Clairefontaine comme si c’était un centre mythique et pourtant c’est pas le cas .Oui il faut le reconnaître le sérieux de la préformation  des pensionnaires de Clairefontaine entre 12 et 14 ans  peut amener certains à un certain commentaire, mais dites vous bien que c’est comme ça partout en France .Et puis disons le sans détour ,Clairefontaine n’organise pas de championnat jeunes. Je pense que les gens ne savent pas de quoi ils parlent.
Entretien mené par Michel Ateba

 

 
19-06-2017 15:26:41
Kamerfoot Imprimer l'article
Envoyer à ....
     
 
 
SUR LE MEME SUJET
 
Lions Indomptables: Le Comité de normalisation sur les traces d'un entraîneur
Arbitrage: Les heureux élus pour le badge Fifa au Cameroun
gratitude: Benjamin Massing honoré par le vainqueur de la Coupe du Cameroun de football
Coupes africaines 2018 : Les adversaires des clubs camerounais sont connus
Solidarité: Les anciens Lions au chevet de la famille de Massing
Lions Indomptables: Michel Kaham tacle Broos
Fécafoot: Feutcheu, Assamba et Konate font plier les normalisateurs
Transfert : l’impact de Montréal protège Oyongo Bitolo pour la prochaine saison
Caf: Le dernier représentant du Cameroun donne son nom
Coupe du Cameroun : Alain Nandjou Nganle reçoit son million

 
 
DANS LA MEME RUBRIQUE Tanière
 
Blaise Moussa: " Je préfère accepter de me sacrifier"
Lions Indomptables: Le Comité de normalisation sur les traces d'un entraîneur
Arbitrage: Les heureux élus pour le badge Fifa au Cameroun
gratitude: Benjamin Massing honoré par le vainqueur de la Coupe du Cameroun de football
Coupes africaines 2018 : Les adversaires des clubs camerounais sont connus
Solidarité: Les anciens Lions au chevet de la famille de Massing
Fernand Nenkam: "L'argumentaire de l'arrêt ne tient pas"
Lions Indomptables: Michel Kaham tacle Broos
Fécafoot: Feutcheu, Assamba et Konate font plier les normalisateurs
Transfert : l’impact de Montréal protège Oyongo Bitolo pour la prochaine saison

 

 
PUB
 
ACTUALITE
Actualité
Anciennes Gloires
Chronique
Compétition
Foot Pro
Interview
Ligue 1
Ligue 1 et 2
ligue 2
Portrait
Tanière
 
 
DERNIERES BREVES

breve Le nouveau cahier de...
breve Lions indomptables : une...
breve Ligue 1,en match de...
breve Can U 20: Les...
breve comment une meme societe...
breve Chers confrères, Nous sommes au...
breve Gambie-Cameroun: Aurélien Chedjou forfait. Le...
breve Ligue 1 rien n'est...
breve Classement de la ligue...
breve Ligue 1 rien n'est...

 

 
RECHERCHER
 

Entrez les mots clés à rechercher

 
 
SONDAGE
 
Qui Gagnera les lections Ligue de Foot Pro ?
Voir les rsultats
 
 
NEWSLETTER
 
Entrez votre adresse email pour ne rien rater
 
 
 
 

Suivez notre actualit seconde par seconde sur twitter

Accueil | RSS | Notre Equipe | Contacts | Publicité | Recrutement | Partenaires | Infos légales | Liens football
2017 © kamerfoot.com - All Rights Reserved